LE DIABÈTE DE TYPE 2

Le diabète, maladie chronique, traduit le fait que l’organisme n’utilise ou ne stocke pas le glucose apporté par l’alimentation. Des facteurs génétiques et environnementaux pourraient expliquer son apparition. Deux types de diabète existent : le diabète de type 1 et le diabète de type 2.

Aujourd’hui, près de 5% de la population française est diabétique. Dans le monde, 90% des personnes diabétiques sont atteintes d’un diabète de type 2.  

Qu’est-ce que le diabète de type 2 ?

Le diabète de type 2 représente 90% des diabétiques. Il apparait normalement à partir de 40 ans, mais du fait de la hausse du taux d’obésité et de surpoids chez les jeunes, ces derniers sont de moins en moins épargnés.

L’association d’un certain mode de vie et de facteurs génétiques peut déclencher chez les personnes prédisposées au diabète une résistance à l’insuline de la part des organes de l’abdomen. Le pancréas, qui produit en partie de l’insuline, va alors augmenter sa production d’insuline afin de rééquilibrer le taux de cette dernière. L’insuline sert à faire passer le glucose du sang jusque dans les cellules du corps, qui se transformera ensuite en énergie. À force d’augmenter sans cesse sa production d’insuline, le pancréas va considérablement s’affaiblir, et le taux d’insuline avec lui. Le glucose s’accumule donc dans le sang et la glycémie reste continuellement à un niveau élevé.

Les deux principales étapes de l’installation du diabète de type 2 sont donc dans un premier temps une résistance à l’insuline, puis l’épuisement du pancréas, ce qui conduit à un taux de glycémie en hausse constante.

Le Diabète de Type 2 en image
Source : 
technicien.quebec

Traitement du diabète de type 2

Le diabète de type 2 est une maladie très discrète, on constate en moyenne un écart de 5 à 10 ans entre les premières crises d’hyperglycémie et le diagnostic final.

Les premières mesures à prendre en cas de diagnostic de diabète de type 2 sont des mesures hygiéno-diététiques, soit mettre en place des habitudes alimentaires équilibrées et pratiquer une activité physique régulière. Les mesures suivantes sont un traitement antidiabétique par voie orale ou injectable ainsi que des injections d’insuline, uniquement si nécessaire, lorsque la carence est trop importante. Le diabète de type 2 est une maladie évolutive, cela veut donc dire qu’en plus de se développer au fil du temps, chaque personne diabétique suit un traitement qui lui est propre.

Suivi du diabète

Le suivi médical régulier d’un diabète de type 2 est indispensable pour son bon traitement. Il est donc primordial de réaliser un bilan sanguin tous les 3 mois environ afin de vérifier le taux de glycémie du patient. Les personnes diabétiques doivent aussi surveiller leur propre taux de glucose dans le sang grâce à un lecteur de glycémie, plusieurs fois par semaine en temps normal et plusieurs fois par jour si elles sont sous insuline.

Si le taux de glycémie est trop peu surveillé et qu’il est trop élevé, plusieurs organes du corps peuvent être sévèrement endommagés. Par exemple les reins, les yeux, le cœur, le système neurologique ou les vaisseaux sanguins seront les premiers organes détériorés.

Le diabète de type 2 peut également causer d’autres complications telles que l’apnée du sommeil, des dysfonctions érectiles, des infections urinaires, ou encore des parodontites. La surveillance, dont l’autosurveillance, est donc réellement indispensable si la personne diabétique veut rester en bonne santé.

Des contraintes et des progrès

Aujourd’hui, les progrès scientifiques dans le domaine médical ont fait considérablement évoluer les traitements contre le diabète. Par exemple, la chirurgie bariatrique permet de réduire le nombre de jeunes patients atteints de surpoids ou d’obésité, pour lesquels la glycémie est très difficile à stabiliser.

De nouvelles molécules ont également vu le jour, celles des analogues de GLP-1. Ces derniers aident le patient à perdre du poids et à réguler son taux de glycémie, et ils ne provoquent que très peu d’hypoglycémies. Dû à leur récence, les effets secondaires à long termes de ces analogues ne sont pas encore connus, mais ils pourraient causer des pancréatites.

En fonction du diabète diagnostiqué, les traitements sont relativement lourds, c’est donc au médecin qu’il revient de choisir les soins qui correspondront.

Des lecteurs de glycémie en continu et des stylos à insuline directement connectés au smartphone ont été produits en parallèle afin de faciliter le quotidien des personnes diabétiques.

En octobre 2015, des chercheurs mexicains et nord-américains ont mis au point un prototype de détection du diabète de type 2 innovant. Une micro-cartouche contenant un échantillon de salive est intégrée dans une coque de smartphone. Si l'utilisateur souffre de diabète de type 2, un composé présent dans la salive réagit en devenant fluorescent, grâce à une réaction enzymatique. Un procédé qui pourrait, s’il est développé, permettre d’améliorer considérablement la prévention, et donc le traitement, du diabète de type 2, notamment auprès des populations les plus défavorisées.

Rendez-vous à noter

14 novembre, Journée mondiale du diabète : connaître, soigner, prévenir

Elle est célébrée à cette date en mémoire de Frederick Banting qui, avec Charles Best, a pour premier développé la théorie à l’origine de la découverte de l’insuline en 1922. La Journée mondiale du diabète est fêtée dans 150 pays. 

Plus d’informations sur le site de la Fédération françaises des diabétiques : federationdesdiabetiques.org

Améliorer son observance

Pilbox vous propose toute une gamme de piluliers pour les traitements en comprimés :

  • Des semainiers comme Pilbox Liberty
  • Des journaliers comme Pilbox Unit

Mais également des solutions de transports pour vos stylos à insuline.

Sources : passeportsante.net, inserm.fr, diabete.qc.ca, eurekasante.vidal.fr, sciencesetavenir.fr